Il existe à ce jour différents moyens de financer des travaux de rénovation pour un logement, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients.

Le financement classique des travaux :

1)      Le paiement comptant, l’avantage c’est que vous êtes libre de choisir vos prestataires que ce soit pour l’achat des matériaux ou le prestataire de service qui peut être n’importe qui, vous-même, un ami ou un professionnel.

2)      Le crédit travaux qui est un financement dédié, l’argent est débloqué sur facture. Pour obtenir un tel crédit vous devez faire appel principalement à des professionnels qui garantiront la bonne réalisation des travaux. L’avantage c’est que vous ne vous démunissez pas de votre trésorerie, l’inconvénient c’est qu’il a un coût et que vous n’êtes pas totalement libre des prestataires.

3)      Le crédit personnel ou crédit consommation non affecté, vous retrouvez ici la liberté de choisir vos fournisseurs puisqu’il n’y a pas de justificatif à fournir à la banque ou l’organisme de crédit pour obtenir le prêt. En revanche le coût du crédit peut être supérieur à celui d’un crédit travaux selon les établissements.

Les aides à la rénovation:

4)      Le CIDD ou Crédit d’Impôt Développement Durable est accordé pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie dans la résidence principale, le CIDD sera fixé à une « éco-conditionnalité » à partir du 1er septembre 2014 c’est-à-dire que vous devrez faire appel à des professionnels du bâtiment RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement pour pouvoir en bénéficier. De plus vous pouvez profiter entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015 d’un financement de 30% des travaux éligibles par le CIDD.

5)      L’éco-PTZ ou l’éco-prêt-à-taux-zéro est un financement remboursable (contrairement au CIDD ci-dessus) qui sera également soumis à une « éco-conditionnalité » dans les mêmes conditions que le CIDD.

Pour le CIDD et l’éco-PTZ vous trouverez un annuaire des professionnels reconnus RGE sur le site renovation-info-service.gouv.fr.

Pour pallier au besoin de trésorerie créé par le fait que ces aides sont versés après la réalisation des travaux et donc après le règlement des différents fournisseurs et prestataires, le ministère de l’écologie ainsi que celui du développement durable ont confirmé la création d’un tiers-financement ce qui permettra aux bénéficiaires de ces aides de bénéficier d’une avance de trésorerie pour pouvoir effectuer ces règlements sans en faire supporter le délai aux professionnels.

6)      Une prime exceptionnelle peut également vous être versée en fonction de votre situation et de vos revenus. Cette prime peut-être de 1500 ou 3000 euros (Les 3000 euros étant destinés aux ménages les plus modestes et l’amélioration énergétique du logement doit être supérieure à 25%). Ces travaux doivent concerner obligatoirement des travaux d’isolation ou d’installation de chauffage utilisant des sources d’énergie renouvelable.

Pour conclure

Pour conclure ces aides peuvent être très intéressante, notamment le crédit d’impôts car même si vous n’êtes pas imposable il peut vous être remboursé. L’inconvénient par rapport au financement classique c’est que vous avez plus de contraintes en terme de choix de professionnel et de travaux et cela peut avoir un coût rendant moins intéressantes ces aides.